Comment soulever une aile de parapente pour les débutants ?

parapente

Si vous voulez apprendre à piloter un parapente, la première chose dont vous avez besoin est un appareil. Il peut être acheté, mais pour commencer, il est préférable d’essayer plusieurs modèles en les louant. De nombreuses écoles de pilotage fournissent leur propre équipement.

Il est toujours préférable d’effectuer son premier vol sous la conduite d’un instructeur expérimenté, qui donnera des instructions détaillées avant le décollage. Le vol se compose de plusieurs étapes importantes, chacune d’entre elles nécessitant une attention particulière.

La préparation psychologique

Pour tout sportif, l’étape de la préparation psychologique est toujours importante, car même le pilote le plus expérimenté peut parfois devenir nerveux au mauvais moment. Pour un débutant, cette préparation est obligatoire. Avant le premier vol, assurez-vous de ne pas paniquer en altitude. Montez sur le toit d’une tour et regardez en bas en vous tenant à la balustrade. Si vous n’avez pas d’inquiétude particulière, vous pouvez voler en toute sécurité.

Cependant, un parapente n’est pas un gratte-ciel, vous vous élèverez beaucoup plus haut dans les airs. C’est pourquoi il est préférable, pour la première fois, de voler en tandem avec un entraîneur comme lors d’un baptême de parapente à Annecy. Vous pouvez appeler le 04.50.60.79.06 pour obtenir plus de détails sur l’offre.

Choix du lieu et du moment

Vous pouvez partir de n’importe quelle colline ou butte, mais il est préférable de choisir des endroits où les parapentistes ont déjà fait leurs preuves. Le temps et les conditions météorologiques jouent un rôle essentiel. Le succès du vol dépend de la météo, il est donc nécessaire d’étudier les prévisions dans plusieurs sources et de prendre en compte tous les indicateurs.

Préparation à l’avance

Assurez-vous d’avoir tout ce dont vous avez besoin pour le vol et vérifiez que l’appareil est en bon état de marche. Outre le parapente lui-même, le pilote doit disposer d’un parachute de secours, d’une combinaison de vol et d’un casque. Le variomètre est nécessaire pour mesurer la vitesse verticale et l’altitude. Le GPS vous sera utile après l’atterrissage, car vous dépendez des courants aériens et il est assez difficile d’atterrir à un endroit précis.

Décollage

Le décollage d’un parapente moderne est assez facile : il suffit d’avancer pour qu’il se remplisse rapidement d’air et s’élève. Pour vous entraîner, vous pouvez essayer de le soulever en l’air plusieurs fois. Commencez à avancer rapidement, avec effort. Pour faciliter le soulèvement de la coupole, vous pouvez tirer sur les élingues ; elle se remplit alors d’air plus rapidement.

Le vol

Pendant le vol, le plus important est de contrôler l’appareil. À première vue, tout est assez simple. Vous tirez le bouton de commande gauche, vous tournez à gauche, à droite – à droite. Pour prendre de l’altitude, il faut tirer les poignées vers l’avant. Pour descendre, il faut tirer les poignées vers l’arrière.

L’atterrissage

Comme toute autre machine volante, un parapente est plus facile à décoller qu’à poser. L’atterrissage demande plus d’habileté, mais il est tout à fait possible pour tout pilote. Pour l’atterrissage, choisissez un terrain plat et large. N’atterrissez que dans le sens contraire du vent. Pendant la descente, réduisez progressivement la vitesse et minimisez-la juste avant le sol. Évitez les mouvements brusques, faites tout en douceur. Plus vous réduisez votre vitesse, mieux c’est. Atterrir avec un minimum de vitesse vous évitera d’éventuelles blessures.

Quelques exercices pour faire du parapente :